Chaussée d'alsemberg 1235 - 1180 bruxelles | +32 2 332 20 31 |
Contact simulation crédit
Simulation
Crédit
devis
Devis
actualités crédit hypothécaire
Actus
témoignages crédit hypothécaire
Témoignages

Ce que l'architecte est à la base de votre construction, le courtier de crédit l'est à votre projet financier... sur mesure...

P. Segers

Un crédit, c’est avantageux. Mais attention aux frais!

04-01-2018

Un crédit, c’est avantageux. Mais attention aux frais!
 
De nos jours, beaucoup de gens ont recours à un crédit logement sur une durée longue pour payer leur maison. Ce crédit permet de ne pas devoir payer immédiatement l’entiereté de la somme d’argent que représente votre bien, mais bien au fur et à mesure selon la capacité financière de remboursement de chacun. L’octroi d’un emprunt est donc une facilité accordée aux demandeurs, mais représente tout de même un certain coût qu’il faut prendre en compte! Ce coût? Ce sont les 6 différents types de frais à prévoir lorsque vous contracter un crédit logement:
 
Tout d’abord, les frais de dossier sont approximatifs et varient d’une banque à l’autre. Le coût maximal lors de la création d’un dossier peut monter jusqu’à 500€ maximum pour un crédit logement. La création de dossier implique énormément de travail administratif pour les banques; c’est la raison pour laquelle elle est facturée.
 
Ensuite, il y a les frais d’expertise à prendre en considération. Pour assurer ses garanties, la banque peut faire appel à un expert immobilier pour évaluer la valeur de votre bien (entre 200 et 300€ selon les cas).
 
Ensuite vient l’assurance incendie qui est une forme de garantie pour les banques. Lorsqu’un crédit vous est accordé, votre banquier vous demandera de contracter cette assurance pendant toute la durée du crédit (coût : +/- 1,25% de la valeur de reconstitution). Il pourra également vous demander de contracter une assurance solde restant dû en cas de décès d’un emprunteur. Cela permettera de rembourser ce fameux solde restant dû, pris en charge par une compagnie d’assurances (coût: dépend de l’âge des emprunteurs, du montant emprunté et de la durée du crédit).
 
Et enfin, lorsque vous achetez une maison, vous devez inévitablement passer par l’intermédiaire d’un notaire. “Empruntez de l’argent coûte aussi de l’argent”: la banque vous accorde un crédit mais a besoin de garanties de remboursement en retour… C’est là qu’intervient l’hypothèque de votre maison qui lui permettra de vendre -le cas échéant- en cas d’insolvabilité, votre bien et d’y récupérer l’argent en cas de non-paiement. Ce crédit hypothécaire doit être inscrit au registre d’un acte notarié et constitue ainsi, une série de frais appelés frais d’acte de crédit (coût: +/- 2,5% du montant emprunté).

 

 

 

Retour à la liste

Témoignages

Pierre crédit hypothécaire

Un crédit pour une nouvelle situation de vie

En instance de divorce et recommandé par mon frère qui avait fait appel à l’équipe du bureau Segers ; j’ai eu un contact avec Mme Bougard pour connaître les solutions pour éviter la vente de notre maison. Avec deux enfants à la maison, désemparé de cette situation, le courtier m’a proposé et ce malgré un seul salaire une solution alternative à savoir :
- Garder la maison,
- Ne pas déraciner les enfants de leur milieu scolaire,
- Eviter un déménagement et la contrainte de redevenir un locataire.
Ma situation est stabilisée et mon crédit a été adapté à ma nouvelle situation … Je ne l’en remercierai jamais assez !

Pierre H.(43 ans)
Marie prêt hypothécaire

Crédit pont pour un achat de maison et vente de l'appartement

Avec la famille qui s’est agrandie, l’appartement devenait trop petit. Après avoir rencontré Mr Segers, il nous a conforté dans la possibilité d’acheter la maison avec l’espace voulu et le jardin, et de vendre l’appartement pour lequel nous avions contracté un crédit il y a moins de 5 ans. Comment ? par un crédit logement pour la maison (sur 25 ans) et le tout conjointement, par un crédit pont « light » (maximum sur 24 mois) pour l’appartement, et pour lequel nous n’avons payé à la banque les intérêts et le capital qu’au jour de la vente de l’appartement. Nous n’avons donc jamais supporté une double charge. A aucun moment, nous n’avons mis en péril notre stabilité financière, et surtout nous avons vendu l’appartement au prix voulu (sans stress d’un double loyer). Aujourd’hui, tout est réglé, nous avons notre maison et notre crédit est réglé par domiciliation mensuelle.

Marie P.(37 ans)